AEDAEN Place Brasserie, Pizzeria & Bar caché

étude d’impact des nuisances sonores – EINS

  • Date : Avril 2016
  • Client : AEDAEN Place
  • Type de projet : EINS
  • Acousticien : Loïc STURM

Etude et traitement acoustique

Enjeux & attentes

L’AEDAEN Place regroupe au 4 et 6 de la rue des Aveugles à Strasbourg une brasserie, une pizzeria & un café littéraire le tout dans un environnement contemporain et intimiste. L’AEDAEN Place c’est également un bar caché dans Strasbourg, mais ne comptez pas sur nous pour vous en révéler l’emplacement ! L’exploitation de ces Espaces implantés en centre ville (rez-de-chaussé d’immeuble de logements pour la brasserie, la pizzeria et le café littéraire) pourrait être source de nuisances sonores pour le voisinage proche.

De ce fait, notre mission dans le cadre de ce projet a été de réaliser l’étude d’impact des nuisances sonores – EINS des établissements, c’est à dire un diagnostique des caractéristiques acoustiques du bâtiment (isolements aux bruits aériens) et des niveaux de bruits résiduels régnant au voisinage. Enfin, sur la base de ces diagnostiques de définir les traitements acoustiques correctifs à mettre en oeuvre afin que les niveaux sonores générés par la musique amplifiée de ces établissements soient conformes aux réglementations en vigueur (décret n°98-1143 relatif aux prescriptions applicables aux établissements ou locaux recevant du public et diffusant à titre habituel de la musique amplifiée & décret n°2006-1099 relatif à la lutte contre le bruit de voisinage et ayant modifié le code de la santé publique).

Intervention – données clés

Une campagne de mesure sur site a été réalisée qui a permis de définir les niveaux de bruits résiduels au voisinage du projet ainsi que les isolements (en cas de contiguïté) et fonctions de transfert (en cas de discontinuité structurelle) aux bruits aériens entre les espaces et les logements voisins.

Les bruits résiduels mesurés lors de la campagne de mesure était de l’ordre de 37 à 40 dB(A).

Les isolements vis-à-vis des logements contiguës caractérisés sont de l’ordre de 43 à 56 dB c’est-à-dire bien inférieure aux actuels minimum réglementaires des bâtiments neuf entre locaux d’activité et logements (non applicable dans notre cas). De même, les fonctions de transfert entre les établissements et les cours intérieures des logements sont de l’ordre de 25 dB. Ces faiblesses impliquent généralement une incapacité à exploité sans créé de troubles sonores de voisinages.

Par conséquent, L’objectifs de  nos études d’impact des nuisances sonores – EINS a été de renforcer les isolements et les fonctions de transfert par la mise en oeuvre de recommandations :

– les verrières verticales donnant sur cours intérieures obturées par la mise en oeuvre de parpaings en béton

– les verrières horizontales donnant sur cours intérieures doublées en sous face par un faux plafond acoustique

– les dalles hautes des espace doublés en sous face par un faux plafond acoustique

Enfin, la mise en place d’un limiteur acoustique par espace et par système de sonorisation réglé sur les valeurs limites à ne pas dépasser permet de respecter les émergences limites au voisinage. 

Résultats

 Après travaux acoustiques :

  • L’ensemble de nos recommandations semble avoir été suivi (pas de mission de suivi de chantier).
  • Aucun Les décroissances par doublement de la distance sont passés de 2,5 à 3,7 dB.
  • Notre mission ne comprenait pas de campagne de mesure de réception nous permettant de caractériser de manière objective les résultats de nos études.

Ils en parlent

« Lieu très agréable. Musique pas trop forte. Un endroit discret et très surprenant. » Un usagé de l’établissement

Contactez Nous

Strasbourg - Robertsau

+33 3 67 10 42 00

contact@dbsilence.fr

Paris - 19e

+33 1 88 32 82 95

contact@dbsilence.paris

Pin It on Pinterest