Nouveau tramway de Caen : moins bruyant que le précédent ? Pas pour l’instant !

En matière de chasse aux nuisances sonores, le diable peut se cacher dans les détails. En témoigne le lancement controversé du nouveau tramway de Caen, qui devait être moins bruyant que le précédent…

Pourtant, tout commence bien. Pour remplacer l’ancien tramway monté sur pneumatiques, reconnu pour son caractère bruyant, les équipes de la Communauté Urbaine Caen la mer travaillent dès l’origine du projet à réduire les nuisances sonores. Deux axes essentiels sont considérés : le matériel roulant et le bruit dû au passage.

Changement de matériel pour un meilleur confort acoustique

L’ancien TVR était un tramway sur pneus. Le bruit provenait, d’une part du moteur et de la transmission, d’autre part du contact entre les pneumatiques et le revêtement de la chaussée. Particulièrement perceptible, le bruit de contact se voyait encore aggravé par le système de guidage, comme l’ont constaté les services de Caen la mer.
Le nouveau tramway est équipé de roues en fer et circule sur des voies ferroviaires constituées par des rails à gorge encastrés dans la chaussée. Cette technologie élimine le bruit lié au contact des roues avec le sol. Et un système placé sur les rames injecte une graisse au point de contact entre le rail et la roue, pour limiter le phénomène de crissement.

Des voies végétalisées

Le passage d’un tramway engendre un bruit qui peut se trouver amplifié par les multiples sources de réverbération environnantes, en particulier les façades des immeubles.
En engazonnant certaines plateformes, on tire parti des propriétés acoustiques absorbantes des herbacées pour limiter la réverbération du bruit et en réduire ainsi la perception par les résidents voisins des lignes du tramway. Quatre mélanges de végétaux ont été retenus et posés en semis quelques mois avant le lancement du nouveau tramway.

Malgré tout, toujours du bruit dans les virages

Dès le week-end inaugural, fin juillet 2019, des riverains des lignes du tramway ont fait état de nuisances sonores, notamment dans les courbes. Dans un premier temps, les crissements ont été attribués au contact des roues avec les rails ; du coup, l’efficacité de la végétalisation a été contestée par certains riverains, d’autant plus que la canicule n’a pas contribué au développement harmonieux des herbacées récemment plantées.

En fait, l’explication se situe ailleurs. Après analyse, il s’avère que le bruit provient des frottements du bras articulé (le pantographe) contre la ligne aérienne de contact qui alimente le véhicule. Ce problème avait déjà été constaté sur le tramway de Brest, qui est équipé des mêmes rames que le tramway de Caen ; il a été résolu par la mise en place d’un système de graissage automatique. Avec cette solution, les bruits du tramway de Caen devraient donc s’estomper.

Un simple défaut de jeunesse ? Espérons-le pour les riverains.

Contactez Nous

14 + 5 =

Strasbourg - Robertsau

+33 3 67 10 42 00

contact@dbsilence.fr

Paris - 19e

+33 1 88 32 82 95

contact@dbsilence.paris

Pin It on Pinterest

Shares
Share This

Cet article vous a plu ?

Partagez le avec votre réseau.